"Comme à l'atelier"/Pierre Galopin, œuvres récentes

A partir du 31 octobre

Sur rendez-vous

Pierre Galopin expose ses dernières réalisations et présente "Salonfäheg" paru chez Filigranes Editions, un projet artistique réalisé en collaboration avec le photographe Laurent Grivet.

"Salonfäheg" signifie littéralement "capable de salon", autrement dit "socialement acceptable" . C'est un adjectif utilisé en allemand, luxembourgeois, danois et anglais.

Ce livre est l'aboutissement d'une résidence mission de Pierre Galopin au Volume de Vern sur Seiche et à l'artothèque de Vitré. Il s'agit de "portraits photographiques de salons" qui engagent une réflexion sur l'introduction du tableau dans l'espace privé.

Durant sa résidence il a cherché à savoir ce qui se passait avec sa peinture une fois qu'elle a quitté son atelier. Il a documenté cette recherche avec ce travail photographique réalisé avec Laurent Grivet chez une soixantaine de personnes. S'ensuit une réflexion sur le salon et ses enjeux : pièce de réception, c'est au salon que se forge l'image sociale que l'on veut donner de soi. Y installer un tableau plutôt qu'une affiche Ikéa, lui donner la place d'honneur au-dessus du canapé ou au contraire le poser négligemment sur un coin de buffet, tout cela a du sens et contribue à valoriser l'endroit choisi. Et sa propre image.

Du point de vue de Pierre Galopin, l'enjeu était aussi de mettre à l'épreuve ses tableaux dans des contextes différents de celui de l'atelier ou de la galerie. Et de jouer avec l'idée du décoratif: mise à l'épreuve du salon, la toile "tient" ou non. Certaines sont écrasées par le décor, d'autres au contraire sont mises en valeur. 

Dans l'espace de la galerie des petits carreaux sont présentées les œuvres récentes de Pierre Galopin, dans un dispositif qui rappelle celui de l'atelier : certaines pièces sont accrochées au mur

d'autres sont posées sur le sol. On peut à volonté les feuilleter, les manipuler, les poser sur un meuble pour les regarder à loisir.